La gelée royale

France ou           Vallée du Yunnan

Santé et vitalité

Abeilles


A l'origine la gelée royale était utilisée dans la médecine traditionnelle chinoise. L'Asie est donc naturellement devenue la spécialiste en production de gelée royale mais nous vous proposerons très bientôt de la gelée royale récoltée en France.

Vantée par de grands professeurs (Pr. Joyeux), la gelée royale peut être utile à la santé humaine
(« Les Abeilles et le chirurgien – de l’Apiculteur à l’Apithérapeute »

par le Pr. Henri Joyeux)

Substance la plus élaborée de la ruche, source de l’alimentation de la reine, elle est la clé du développement de toute la colonie.


Conseils d'utilisation

Fatigue, stress, convalescence

  • Prendre 300 mg à 750 mg de gelée royale. Traditionnellement, on recommande de prendre la gelée royale avant le petit-déjeuner, pendant 4 à 6 semaines. Certains auteurs suggèrent de consommer jusqu’à 1,2 g par jour de gelée fraîche au début d’un traitement en cas de grande fatigue.

La gelée royale fraîche doit être conservée au réfrigérateur, à l'abri de l'air, de l'humidité et de la lumière.

En plus de la gelée royale fraîche (vendue en pot) , nous vous proposons une préparation biologique à base de miel et de gelée royale.

Les produits naturels ne sont pas anodins, consultez votre médecin/pharmacien avant toute prise.

La gelée royale, qu'est-ce que c'est?

La gelée royale est une substance blanchâtre et gélatineuse sécrétée par certaines glandes des jeunes abeilles nourricières. Elle est destinée à l’alimentation des larves au premier stade de leur développement et constitue le régime alimentaire exclusif des reines durant toute leur existence. Également nommée « lait des abeilles », elle contient de 50 % à 65 % d’eau et de nombreuses autres substances, dont :
- des sucres (15 %), essentiellement du fructose et du glucose;
- des protéines (de 18 % à 13 %);
- des gras (de 3 % à 6 %);
- des minéraux (1,5 %);
- des vitamines, surtout celles du groupe B, notamment la B1 et la B5;
- des oligo-éléments (minéraux sous forme de traces).

On attribue en partie à la gelée royale le fait que la reine, qui s’en nourrit exclusivement, soit beaucoup plus grosse que les autres abeilles et qu’elle vive 5 ou 6 ans, tandis que la vie active des ouvrières ne dépasse guère les 45 jours.

Normalement, la quantité de gelée royale produite dans une ruche suffit à peine à assurer la croissance des larves et l’alimentation de la reine. Pour obtenir les quantités souhaitées, les apiculteurs enlèvent la reine de la ruche. Ils incitent ainsi les ouvrières à élever plusieurs larves destinées à produire des reines et donc à produire plus de gelée royale. Avant que ces techniques soient mises au point, la gelée royale demeurait un produit rare et relativement peu connu.

Quelles sont les origines de la gelée royale?

Historique de la gelée royale

On dit que les souverains de la Chine antique attribuaient à la gelée royale le pouvoir d’assurer la longévité et la vigueur sexuelle. Ce n’est cependant que depuis 70 ans à 80 ans qu’elle est devenue réellement populaire auprès des Chinois. Elle est présente dans plusieurs préparations destinées au traitement des douleurs arthritiques, de l’hypertension artérielle, du diabète, de l’hépatite chronique, des troubles menstruels, de l’infertilité et de la fatigue. En Médecine Traditionnelle Chinoise , cette substance est considérée comme un tonique en cas de carence du Yin.

On trouve une tradition populaire similaire en Europe de l’Est et en Russie où la gelée royale est considérée comme un adaptogène. Un adaptogène est une substance qui accroît, de manière générale et non spécifique, la résistance de l'organisme aux divers stress qui l'atteignent. Tout en causant un minimum d'effets indésirables, un adaptogène exercerait une action normalisatrice non spécifique sur de nombreux organes ou fonctions physiologiques.

Au début du XXe siècle, les apiculteurs ont mis au point des techniques permettant la production de la gelée royale à une échelle industrielle. Cette production industrielle et le recours à la lyophilisation (procédé de séchage à froid) ont contribué à populariser la gelée royale un peu partout dans le monde. Au Japon, par exemple, on la consomme dans les genki, des boissons tonifiantes particulièrement populaires auprès des employés de bureau. La Chine est le plus gros producteur mondial de gelée royale.

Des recherches existent-elles?

Le produit est utilisé depuis longtemps de façon traditionnelle pour réduire la fatigue physique et intellectuelle et le stress, renforcer l’immunité, soutenir les convalescents et traiter les troubles sexuels et menstruels.

 

Ménopause. Selon des données in vitro et sur des animaux, la gelée royale contient des composés ayant une activité oestrogénique, ce qui pourrait expliquer en partie son usage traditionnel pour les troubles menstruels chez la femme. Deux essais cliniques japonais datant des années 1970 semblent indiquer que la gelée royale peut avoir un effet positif sur l’équilibre hormonal des femmes ménopausées, mais on ne dispose d’aucun détail pour juger de leur qualité méthodologique.

Deux études cliniques préliminaires plus récentes, dont une sans placebo, sur une préparation renfermant de la gelée royale, du pollen et de la vitamine C ont donné de bons résultats au chapitre de la réduction de plusieurs symptômes de la ménopause. Cependant, comme il s’agit d’un produit contenant d’autres ingrédients (ex. Ginseng, huile d'onagre), il est difficile de savoir si cet effet est attribuable à la gelée royale.

 

Ulcères au pied. Un onguent à base de gelée royale et de vitamine B5, en complément des autres interventions habituelles, a favorisé la guérison des plaies de 60 patients diabétiques souffrant d’ulcères graves au pied.

 

Immunité. Un bon nombre d’études sur les animaux et in vitro ont constaté l’activité immunostimulante et immunomodulatrice de la gelée royale. Ces actions sont communes aux substances adaptogènes et ont été attribuées à certains acides gras et protéines que la gelée royale contient.

 

Au cours d’un essai préliminaire chez des humains, une dose unique de gelée royale a réduit le taux de sucre dans le sang de sujets sains.

Plusieurs chercheurs, principalement au Japon, explorent les effets de la gelée royale sur les animaux.

Quelles sont les précautions à prendre?

Il est important de commencer par un faible dosage et de l’augmenter progressivement afin de détecter une possible allergie. Les personnes allergiques au miel, au pollen, aux piqûres d’abeilles pourraient également l’être à la gelée royale.

 

Effets indésirables

  • En usage topique, la gelée royale peut provoquer ou exacerber une dermite (inflammation de la peau), tester sur une petite partie de la peau en premier lieu.
  • Une étude rapporte que la prise orale de gelée royale est considérée comme sans danger, ce qui est confirmé par d’autres recherches. En revanche, elle n’est pas recommandée chez la femme enceinte par absence d’études.